Le Blog !
Blog beauté bio et naturelle Une noisette de bonne humeur dans vos cosmétiques bio !

L’offre

Le marché des cosmétiques bio est structuré différemment de celui des cosmétiques conventionnels. Ce dernier est dominé par des grands groupes qui pèsent des milliards, alors que le marché des cosmétiques bio est caractérisé par une multitude de petites et moyennes entreprises dont le leader ne dépasse pas les 80 millions d’euros de chiffre d’affaires annuel (1).

Les phénomènes de concentration s’intensifient, comme en témoignent les acquisitions de PME de cosmétiques bio par les grands groupes de cosmétiques conventionnels.

Dans ce secteur d’activité, les différents acteurs sont confrontés à de nombreux enjeux : comment faire concilier les attentes de nouveaux adeptes de la cosmétique bio sensibles au marketing, et celles des militants historiques plus exigeants, notamment en terme d’écologie ? Comment sensibiliser la population aux problématiques environnementales, et expliquer en quoi les cosmétiques bio représentent une alternative préférable aux cosmétiques traditionnels dans ce sens ? Les fabricants de cosmétiques bio et leurs partenaires doivent investir massivement dans la communication afin de pallier au manque d’informations que déplore les consommateurs et surtout les non-consommateurs pour les accompagner dans l’acte d’achat.

On peut affirmer que le marché des cosmétiques bio se situe en phase de lancement car si les marques réalisent d’importants investissements, les profits générés restent encore marginaux. Les coûts inhérents à l’implantation sur le marché sont très élevés car la concurrence est rude et le cycle de vie des produits est très court.

(1) TIENS R., La vérité sur les cosmétiques naturels, Editions Leduc, 2001

Rendez-vous sur Hellocoton !