Blog beauté bio et naturelle Une noisette de bonne humeur dans vos cosmétiques bio !

Salle de bains Zéro Déchet : nos astuces pour débuter (partie 1)

Le 25 septembre 2020

En cette rentrée 2020, on souhaite partager avec vous une nouvelle série d’articles sur le Zéro Déchet. Qu’est-ce que le Zéro Déchet ? En quoi consiste-t-il ? Par quel(s) produit(s) commencer ? C’est ce qu’on se propose de vous transmettre à travers ces articles afin de vous accompagner dans cette transition vers un mode de vie plus durable.

Le Zéro Déchet, Késako ?

Afin d’être sûr d’être en phase sur le sujet du Zéro Déchet, nous allons commencer par définir ce nouveau mode de consommation. Zéro Waste Paris, expert de la thématique, donne la définition suivante : “la démarche zéro déchet consiste à réduire la quantité de déchets que nous produisons et leur impact environnemental en changeant simplement nos habitudes.” Jusque-là c’est assez clair. Mais quel est le réel impact sur l’environnement ? Est-ce vraiment nécessaire de changer ses habitudes, parfois ancrées depuis des dizaines d’années ? La réponse est OUI, c’est nécessaire ! Selon une étude Ipsos, 75 000 tonnes de déchets de produits cosmétiques et d’hygiène sont jetés chaque année par les Français. A savoir qu’à ce jour en France on ne recycle que 42,9% des déchets ménagers (Source : Eurostat) ! Du coup, plus il y en a, plus il y a de déchets incinérés ou enterrés… Et donc plus la pollution augmente.

"Le meilleur déchet reste celui qu’on ne produit pas"

Cette célèbre phrase illustre très bien le concept d’une démarche Zéro Déchet. En effet, certains matériaux restent recyclables, comme le verre par exemple, mais moins on achète de produits emballés ou suremballés, et moins on a de questions à se poser au moment du tri.

Comment tendre vers le Zéro Déchet ?

Passer du jour au lendemain à une salle de bains Zéro Déchet paraît être mission impossible et c’est le cas (même si pour certains rien n’est impossible !). Réduire ces déchets progressivement semble être une démarche plus envisageable et moins contraignante. Vous allez voir, on vous propose ci-dessous 3 produits cosmétiques Zéro Déchet pour vous lancer dans le grand bain (sans eau, du coup…) !

photo par Karolina Grabowska
 

Trois “accessoires” cosmétiques Zéro Déchet pour débuter

1. Le “coton-tige” réutilisable

Le cure-oreille ou oriculi réutilisable a pris place ces derniers mois dans de plus en plus de salle de bains ! Pourquoi ? Car il remplace très efficacement les coton-tiges en plastique jetables interdits à la vente en France depuis le 1er janvier 2020 car très nocifs pour l’environnement (marin notamment).

Je vous présente ici mon préféré : le cure-oreille "Mimkaki" de la marque Gaïïa, une alternative au coton-tige extrêmement simple puisque le produit ressemble fortement à la version jetable. Même forme, un peu plus long pour plus de praticité, et deux embouts différents très pratiques pour récolter le cérumen.
De plus, c’est un achat économique puisque pour 7€, vous vous retrouvez avec un “coton tige en inox” réutilisable à VIE. Pour l’entretien, la marque vous conseille uniquement de le nettoyer à l’eau savonneuse après chaque utilisation et de le laisser sécher. Attention cependant lors de l’utilisation de ne pas l’enfoncer trop loin dans le conduit auditif pour ne pas vous blesser. Convient également au nettoyage des oreilles des enfants, à manipuler uniquement par un adulte.

Des versions en bois et en bioplastique existent aussi !

2. Les cotons démaquillants lavables

Je crois que c’est le produit zéro déchet cosmétique le plus utilisé et le plus “populaire”. Colorées ou blanches, petites ou grandes, épaisses ou fines, les lingettes démaquillantes lavables ne manquent pas sur le marché ! En plus, elles sont plus douces que les cotons jetables, et souvent plus grandes donc avec une meilleure prise en main.

Comment les utiliser ?
Comme avec un coton conventionnel, il suffit de déposer son produit nettoyant / démaquillant habituel sur le coton ou directement sur le visage, humide ou non selon le produit. Passer le coton sur le visage, “frotter”, puis rincer le coton et le savonner après utilisation pour retirer les résidus de maquillage. Les cotons se lavent aussi habituellement en machine à 30° dans un filet (suivre les consignes données par les marques). 

Comment les choisir ?
Comme je vous le disais, le choix ne manque pas ! L’idéal est donc de privilégier des lingettes réutilisables fabriquées en France, faites main, en tissu bio.. Il existe différents coloris, à motifs ou unis, différents diamètres, souvent 8 ou 10 cm, et enfin différents aspects et tissus : microfibre, molleton, éponge… 

Notre conseil ? Choisir ceux qui vous font le plus envie parmi notre sélection de cotons démaquillants éthiques et zéro déchet.

3. La brosse à dent Zéro Déchet

Les dentistes recommandent de changer de brosse à dents tous les 3 mois environ, imaginez la quantité de déchets que cela représente multipliés par 67 millions de français ! Savez-vous qu’il existe des alternatives bien plus écologiques à la brosse à dent classique ? Vous pouvez en effet trouver deux types de brosse à dents recyclables qui se déploient doucement mais surement sur le marché de l’hygiène bucco-dentaire : 
- des brosses à dent en bambou fabriquées à partir de matières naturelles et biodégradables commercialisées par différentes marques éthiques comme Ben & Anna, Next Brush, Hydrophil, Ola Bamboo ou encore celle d’Avril.
- les brosses à dent à tête interchangeable de chez Lamazuna

Pour les brosses en bambou, l’utilisation est la même qu’une brosse à dent classique, sauf qu’on peut la composter en fin de vie ! Attention, pour la plupart il faudra couper les poils avant de la composter (suivre les consignes de la marque). Mais même en coupant les poils, c’est toujours plus de ¾ de déchets en moins !

Pour ma part, j’ai opté pour la brosse à dent Lamazuna à tête interchangeable. Pourquoi ? Parce que je ne suis pas une adepte du bois, et surtout que j’aimais vraiment beaucoup le design des brosses colorées ! L’autre point positif, c’est que pour le coup on ne voit AUCUNE différence avec une brosse classique. Sauf qu’au lieu de changer de brosse, je change de tête (vendues par lots de 3).
Pour ce qui est du recyclage, c’est simple : quand vous avez besoin de changer la tête, vous la dé-clipsez et vous la gardez précieusement. Lorsque vous en aurez 3, vous pourrez alors les renvoyer gratuitement à la marque, soit par La Poste, soit par le biais d’une box à disposition dans certaines villes, pour qu’elle les recycle. 

Pour moi, les brosses à dents réutilisables Lamazuna c’est vraiment 100% gagnants ! Elles sont belles, pratiques, et la marque les recycle, le tout pour un prix abordable (5,90€ la brosse de départ puis environ 2,6€ la tête..) .. Que demander de plus ?!

Découvrez ici nos différentes alternatives à la brosse à dent classique.

On espère que ce premier article sur le passage de votre salle de bains au zéro déchet vous aura plus ! N’hésitez pas à nous dire en commentaire si vous utilisez déjà ces 3 produits. Nous, on revient très rapidement avec la suite de cette série, pour vous proposer 3 nouveaux produits Zéro Déchet simples d’utilisation pour remplacer vos produits conventionnels sans être frustré.

A très vite.